Quand le cerveau souffre et que le corps flanche, quelles solutions ?

L’interface cerveau-machine
lundi 23 janvier 2012

La soirée débat du GPS, animée par le professeur Alim Louis Benabid dans l’amphithéâtre du Lycée horticole de St-Ismier, s’est tenue le 18 janvier en présence de plus de 250 personnes.

Le professeur Alim Louis Benabid, neurochirurgien, professeur émérite, a été chef du service de neurochirurgie au CHU Grenoble. À présent, il est conseiller scientifique au CEA et est à l’origine de Clinatec centre de recherches biomédicales, dédié aux applications des micronanotechnologies dans le domaine de la santé.

PDF - 269.4 ko

Le professeur Benabid, il y a 25 ans, a mis au point un traitement pour la maladie de Parkinson par la stimulation cérébrale profonde, c’est-à-dire en implantant des électrodes dans certaines zones du cerveau et en envoyant du courant électrique de haute fréquence.

Cette conférence a été l’occasion de rappeler que la maladie de Parkinson est une maladie dégénérative liée à l’âge avec 10 000 nouveaux cas par an, sans cause connue, avec des symptômes invalidants. Les traitements médicaux peuvent induire des dyskinésies qui annulent les effets des médicaments. Environ 15 % des parkinsoniens sont opérés.
Un protocle adapté à d’autres maladies que celle de Parkinson

Depuis la première implantation d’électrodes, on a su adapter les stimuli. Une vingtaine de lieux de stimuli dans le cerveau sont ciblés à des fréquences différentes selon les effets que l’on veut obtenir. Ce protocole peut être adapté à d’autres maladies : épilepsie, algies vasculaires et les troubles mentaux comme les Toc (troubles obsessionnels compulsifs), états dépressifs… Cette psychochirurgie est très cadrée par le comité consultatif d’éthique pour éviter les dérapages.

Par ailleurs, les travaux actuels sur les neuroprothèses d’abord sur les rats, les primates et bientôt l’homme, visent à commander un ordinateur par la pensée grâce à une prothèse intracrânienne.

Peut-être à cause de l’inauguration prochaine de Clinatec, les détracteurs du professeur Benabid ont essayé de monopoliser le débat, qui a tourné court, reprochant entre autre de ne pas faire d’études sur les causes des maladies.


Le Professeur Alim-Louis BENABID, Neurochirurgien des hôpitaux et Professeur Emérite de l’Université Joseph Fourier, a été Chef du service de neurochirurgie au CHU Grenoble de 1989 à 2004 et Directeur de l’Unité INSERM U318 de 1988 à 2007. Il est le pionnier du traitement de la maladie de Parkinson par la stimulation cérébrale profonde (1987). Membre de l’Académie des Sciences et de l’Académie de Médecine, titulaire d’une quinzaine de prix internationaux prestigieux, il est à présent Conseiller Scientifique de Jean Therme, Directeur de la Recherche Technologique et du CEA Grenoble, et à l’origine de CLINATEC, nouveau centre de recherches biomédicales dédié aux applications des micronanotechnologies dans le domaine de la santé, dont il est Président du Directoire.


Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois