Assemblée générale statutaire de l’AMI du 12 novembre 2008

Dernière réunion de l’AMI (l’assemblée générale qui votera la dissolution auralieu en mars 2009)

Présents : P. Admirat, R. Barlet, J. Buisson, P. Dubois, M. J. Ducret, C. Fages, M. Faisy, Claude Foulard, M.C. Jacquier, S. Krakowiak, J .P. Marangone, É. Martinelli, R. Pallière, P. Pichon, J. Roinat, J. C. Sacareau, J. C. Sergent, M. N. Vial, F. Videau.
Représentée : J. Buttard.
Excusés : C. Souquet, J. F. Vial.

*************

Première partie


Rapport Moral (Claude Fages)
La dernière Assemblée générale de l’AMI a eu lieu le 25 octobre 2007.
Le bureau, élu par le CA a été constitué ainsi : Président : C. Fages, Vice Président : R. Barlet, Secrétaires : M. Borrel et M. N. Vial, Trésorier : M. J. Ducret

L’association comprenait 40 adhérents en 2007. Il y en a 25 en 2008, à jour de leur cotisation.

Activités
Une seule lettre de l’AMI est parue cette année avec un éditorial qui précisait « Durant la campagne, l’AMI n’apparaîtra plus en tant que telle ».
Une seule activité a continué : le tram 5, avec Roger Barlet.
Comme elle l’avait décidé démocratiquement, l’AMI a participé de façon active à la campagne municipale. Elle était la seule force structurée du rassemblement, avec la mise à disposition de salles et l’utilisation de son réseau de distribution.
Mais l’AMI s’est noyé dans le rassemblement. Le résultat des municipales (25,41%) a été très décevant. Le rassemblement n’était pas solide, mais l’AMI n’était pas solide déjà avant de rejoindre ce rassemblement (cf. le rapport moral 2007).
Il y a eu entre les deux tours des divergences fondamentales sur le plan stratégique et sur le plan idéologique avec deux tendances : « Tout sauf Ferradou » ou « tout sauf Ninet.
Les colistiers ont choisis de ne s’allier ni avec l’un, ni avec l’autre.

Depuis les élections municipales, un groupe a continué à se réunir régulièrement autour du thème de la refondation de l’AMI.

Trois options s’offraient à nous :
- Une dissolution pure et simple de l’AMI.
- La continuation de l’AMI, en essayant de la redynamiser.
- La dissolution suivie immédiatement de la création d’une nouvelle association avec de nouveaux statuts et un nouveau nom.

Pour les personnes qui ont participé aux dernières réunions, c’est la troisième option qui a été retenue :
- pour faire entendre une voix de gauche dans cette commune,
- pour être un soutien aux élus au Conseil municipal,
- pour être un soutien à des activités comme celles du tram 5

Rapport financier (Marie Jo Ducret)

**********************

Deuxième partie

Après avoir fait le point sur le passé, il s’agit de prendre des décisions pour l’avenir.

Une majorité penche pour la troisième option, même si certains auraient préféré la deuxième, ne voyant pas d’intérêt au changement d’association.

Puisqu’il est maintenant décidé de choisir la troisième option, nous devons d’abord créer la nouvelle association et la déclarer. Et, seulement après, une assemblée générale extraordinaire de l’AMI pourra prononcer sa dissolution. Ainsi le reliquat sur le compte bancaire pourra être attribué à la nouvelle association.

Il est décidé de poser un calendrier précis : il faut que fin décembre les statuts soient votés, le CA élu et la nouvelle association déclarée afin d’être opérationnelle début 2009.

La discussion s’engage pour élaborer ce que nous attendons de cette nouvelle association et adapter les statuts à nos nouveaux buts.

Pour avoir une base de départ, Claude et Suzanne ont proposé de nouveaux statuts qui sont à améliorer d’après la discussion engagée. En particulier, pour l’objet de l’association (article 2), il est décidé de mettre en premier point : « Agir sur la politique locale au plan communal et intercommunal » Les statuts seront mis au point par un petit groupe qui se réunira avant la prochaine réunion.

Chacun est bien conscient, en premier lieu, que nous ne réussirons à rien si nous n’arrivons pas à intéresser et à faire se mobiliser des gens plus jeunes.
Nous le tenterons en renouvelant l’association, en lui donnant une meilleure vitrine et en ne nous focalisant pas uniquement sur la prise de la mairie dans 6 ans, mais aussi en cherchant à travailler avec de jeunes parents sur des thèmes qui les concernent directement. Un exemple est donné : il y a un certain manque d’hygiène pour les enfants des écoles, et la mairie ne répond pas aux demandes à ce sujet. D’autres thèmes peuvent être trouvés : le logement pour tous, l’intercommunalité

Des attentes s’expriment :
• Soutenir les élus actuels,
• Exercer une sorte de « veille » municipale en particulier en étant présents aux conseils municipaux, mais ne pas se cantonner dans l’action antimunicipale.
• être actif dans des dossiers (transport, logement…)
• Installer rapidement un Site internet.
• Mettre en synergie d’autres associations…

Chacun est conscient de l’intérêt de travailler avec d’autres associations pour nous faire connaître et avoir des chances d’intéresser des personnes plus jeunes, mais les avis divergent sur les moyens : pour certains il faut participer aux associations pour pouvoir agir de l’intérieur mais cela reste un choix individuel. De toutes façons, rencontrer les autres associations, communales ou extra communales, ne peut être que positif.

Tout le monde est d’accord pour que nous nous positionnions clairement à gauche : même si les problèmes à traiter dans une petite commune ne relèvent pas toujours directement de la politique au sens des partis de gauche ou de droite, la façon dont on les aborde est différente.

Après une discussion sur les avantages et inconvénients des différents noms pour notre nouvelle association un consensus se fait sur le nom GPS : Groupe Progrès et Solidarité

Nous convenons que, lors de la prochaine réunion, nous voterons les nouveaux statuts et les personnes qui participeront au CA se présenteront.
Rappelons qu’il faudra constituer une équipe responsable de l’information (lettre, site etc.) et une équipe responsable des animations (organisation des débats, rencontres, etc.)
Pendant cette phase d’installation du GPS la présence de tous est particulièrement importante.

La prochaine réunion est fixée au mardi 25 novembre
à 18h30, à l’Agora

Navigation

AgendaTous les événements

juin 2019 :

Rien pour ce mois

mai 2019 | juillet 2019