réunion du 22 mai 2012

Présents : R. Barlet, G. Buisine, Cl. Fages, N. Filhol, M.-Cl. Jacquier, S. Krakowiak (présidente), S. Krakowiak (secrétaire de séance), Ph. Lequenne, J.-P. Marangone, Cl. Rebotier, M.-N. Vial, F. Videau.

Excusés : J. Buisson, P. Dubois, M. Eberhard, G. Lucazeau.

La séance est ouverte à 20h22.

Préparation de la soirée conviviale et solidaire du 7 juin
Associations invitées : Ama Diem, D’croche moi la Montagne, Digi, École de la Paix [à confirmer, c/o Cl. Fages : Femmes SDF, Phare].
Musique : Benoît Bertet n’est pas libre. Une solution de rechange est trouvée (ex-Milongo, à confirmer le 23 mai).
Clé, grilles, micro et boissons : c/o J.-P. Marangone.
Artisans du Monde apportent des jus de fruits.

Coordination du pique-nique : Cl. Rebotier avec M. Eberhard et J. Buisson.

Publication : affiches (comme la dernière fois, fond jaune, tirage c/o Suzanne) : à mettre chez les commerçants (y compris à Montbonnot et Saint-Nazaire), à distribuer aux marchés (les panneaux électoraux sont occupés).

Les invités sont accueillis à partir de 19h.

Évolution de GPS

Suzanne rappelle que son mandat prendra fin après la prochaine assemblée générale en novembre 2012 (elle se propose de rester chargée de la communication). Il faut donc réfléchir à sa succession, notamment dans la perspective des élections municipales de 2014.
La discussion s’engage d’abord sur notre position vis-à-vis de ces élections à Saint-Ismier. Deux points sont cruciaux :
• Alliances. Les alliances avec l’équipe sortante, aussi bien qu’avec l’opposition de droite, sont exclues. L’élargissement doit être discuté largement en amont, en dépassant les strictes limites d’un parti de gauche.
• Tête de liste. Ce choix doit également être préparé avec soin, et suffisamment à l’avance.

La gauche au sens strict représente environ 36% à Saint-Ismier. Un élargissement bien pensé peut laisser espérer un potentiel dépassant largement les 40% au premier tour, permettant de provoquer des ralliements entre les deux tours. L’élargissement ne doit pas se faire uniquement sur des critères politiques, car une grande partie des tâches d’une municipalité relève avant tout de la gestion.

Bien que notre association rassemble une grande partie des forces vives de gauche, il ne paraît pas judicieux que ce soit GPS qui porte cette campagne. Son rôle serait d’être facilitateur, pour permettre à des gens partageant une vision et des valeurs communes de se mettre à travailler ensemble.

La situation de Biviers est analogue en ce qui concerne les alliances, avec le problème supplémentaire qu’il n’existe pas actuellement d’opposition municipale déclarée. L’espoir est d’arriver à avoir des conseillers d’opposition, sachant (expérience de Saint-Ismier) qu’il ne faut pas surestimer le poids et les capacités d’action d’une opposition très minoritaire.

L’idée d’enquêtes auprès de la population est évoquée, en vue de mieux comprendre les attentes et les besoins majeurs. Les avis sont partagés sur les bénéfices qu’on pourrait en attendre. Néanmoins, les questions touchant au cadre de vie, à la qualité de vie, aux transports, à l’urbanisme pourraient intéresser les gens, au-delà des thèmes sensibles considérés comme des "marqueurs de gauche" (fiscalité, logements sociaux).
Ces derniers sujets pourraient néanmoins être évoqués à condition de mettre en évidence leur impact sur des thèmes tels que l’accès des jeunes familles au logement et l’urbanisation bien maîtrisée. On peut faire remarquer à cet égard les graves dysfonctionnements de la municipalité sortante : politique anarchique de construction, marquée par l’opportunisme et l’absence de réflexion à long terme, mauvais fonctionnement de la concertation (y compris au sein même du Conseil municipal) et de la démocratie locale.

L’action prioritaire est de réunir, dès la rentrée prochaine, une trentaine de personnes, autour d’un socle de programme, à élaborer et à raffiner. Le travail mené dans GPS, notamment au sein des groupes de travail, ainsi que les éléments des précédents programmes, devront être exploités. Ce socle doit être suffisamment ouvert pour ne pas rebuter les entrants potentiels. Il faut commencer à y réfléchir dès maintenant.

Gazette

La préparation de la Gazette avance (Suzanne fait circuler une version partielle), pour une sortie avant fin juin. Ce numéro est centré sur l’action en direction des jeunes (éditorial : "Dessine-moi une élection"). Les questions préparées par les jeunes fournies par les jeunes devront être exploitées (elles ne l’ont pas été au cours des réunions). Idée d’un quiz : sauriez—vous répondre à toutes ces questions ? Annoncer dès maintenant une suite pour cette opération, peut-être dans la perspective des municipales.

Le groupe de Biviers prépare un article sur le Conseil municipal des enfants.
Pour mettre la présentation des trois séances et les autres articles prévus, il faudrait une Gazette de 6 pages, ce qui coûte trop cher et n’est peut-être pas judicieux. Il est décidé de centrer le contenu sur l’aventure qu’a constituée cette action et de limiter la Gazette à 4 pages, en renvoyant sur le site pour les compléments (un article de Sylvain Rodinson, journaliste à Radio Grésivaudan, et les résultats d’une enquête menée par J. Buisson sur l’apprentissage des notions civiques).
La séance est levée à 22h05.

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2019 :

Rien pour ce mois

août 2019 | octobre 2019