On cherche <BR>enfants à scolariser

, par  Marie-Noëlle Vial

Lors du conseil "Journée de l’enfant" du premier juillet 2010, la fermeture de la troisième classe de maternelle à l’école des Vignes a été, comme cela était prévisible, annoncée.
Il y aura donc l’année prochaine 185 élèves de maternelle à Saint-Ismier dans les 7 classes des 3 écoles de la commune. L’effectif des plus petits (nés en 2007) est très faible : 48 élèves au total.

En élémentaire les effectifs ont sensiblement baissé : 365 élèves prévus contre 405 l’année dernière. l’école des Vignes a donc perdu sa sixième classe. Ce sont les classes de CP et de CE1 qui sont les moins chargées : 59 et 62 élèves.

La situation est préoccupante. L’inspecteur de la circonscription a dit que maintenir 3 écoles avec des effectifs en baisse risquait d’être difficile, laissant planer la possibilité de la disparition d’une école.

Il semble fondamental que les pertes cessent et que les écoles puissent continuer à accueillir des élèves en nombre suffisant dans les années à venir.

Une telle hémorragie résulte d’une politique d’urbanisme qui n’encourage pas le rajeunissement de la population par la mixité sociale.

Madame le Maire souhaite voir s’installer dans la commune nos enfants et petits-enfants mais, pour en faire une commune "vivante et plurielle" comme elle le préconise (c.f. Le Liende Juillet 2010), il faudrait pratiquer d’urgence une politique d’urbanisme qui signe une ouverture à tous les types de population.

P.-S. : Au sujet du logement, Madame le Maire faisait les mêmes "vÅ“ux" l’année dernière... voir l’article "Passer à l’acte"

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2019 :

Rien pour ce mois

octobre 2019 | décembre 2019