Une belle leçon de démocratie à l’envers ! Au Conseil municipal du 23 juin 2010

, par  Marie-Noëlle Vial

Texte lu par Marie Noëlle Vial, élue sur la liste d’opposition de gauche, pour protester contre la sous information dans laquelle est tenu l’ensemble de l’opposition

Il faut tout d’abord rappeler à l’attention du public ici présent et de nous-mêmes que la commission "animation, culture et vie associative" est composée de 9 élus, dont 7 de la majorité et 2 des 2 groupes d’opposition, Geneviève Picard et moi.
L’adjoint au maire chargé de la culture, de l’événementiel, de l’animation et des associations est Laurent Pertuisot.
Cette commission se réunit environ 3 à 4 fois par an et traite, entr’autre, de la programmation de l’Agora, de la vie associative...

La commune de Saint-Ismier compte environ 70 associations et, depuis un peu plus d’un an, on a parlé de l’élaboration d’une charte de la vie associative.

Nous déplorons que celle-ci ait été élaborée sans que tous les élus, quelle que soit leur appartenance, y aient été associés et qu’une réunion de présentation de cette charte aux associations ait eu lieu le 19 mai dernier sans que les élus des 2 groupes d’opposition aient eu cette information et avant même qu’il ne l’aient vue.

La convocation à la dernière commission du 8 juin dernier, dont l’ordre du jour comprenait La charte de la vie associative et des questions diverses, nous a été envoyée le premier juin 2010 sans aucune pièce jointe. Ne disposant pas de cette charte nous l’avons donc réclamée le 7 juin à la DGS et aux élus responsables de cette commission : nous l’avons reçue le 8 juin. Nous avons dû en prendre connaissance en urgence afin de pouvoir faire quelques observations le soir même lors de la réunion de la commission sans disposer du temps nécessaire à une étude approfondie d’un document qui engage la commune dans ses relations avec les associations et donc avec les Ismérusiens.
La charte qui nous est présentée ce soir comporte quelques modifications liées aux observations que l’opposition dans son ensemble a fait.

Nous demandons à ce que dorénavant tous les documents liés à l’ordre du jour de cette commission soient systématiquement joints aux convocations et à ce que tous les élus concernés (majorité et groupes d’opposition) soient associés à leur élaboration. Et nous demandons par ailleurs un compte rendu pour chaque commission.

Nous avons en effet tous été élus par les ismérusiens (60% des votes pour les 2 groupes d’opposition, 40% pour la majorité) et nous devons fonctionner en permettant à chacun, quelque soit son bord, de pouvoir réfléchir, s’exprimer dans un contexte démocratique pour le bénéfice de tous.

Saint-Ismier le 23juin 2010.

TÉMOIGNAGE DE MEMBRES DE GPS, PRÉSENTS DANS LE PUBLIC :
Nous sommes choqués de voir la façon dont madame le Maire et certains des conseillers de la liste majoritaire traitent les questions et remarques des conseillers d’opposition. Quand les questions sont pointues, ils ne répondent pas, ou à côté, et donnent l’impression de s’en moquer complètement. Tout le monde parle dans son coin, cela fait un brouhaha et permet de ne rien entendre et de ne pas répondre. Visiblement, il y a des ordres pour ne pas s’intéresser à cette opposition empêcheuse de tourner en rond. Et pourtant, qu’est-ce que la majorité aurait à perdre à respecter son opposition ?
Voilà une belle leçon de démocratie à l’envers !

Navigation

AgendaTous les événements

janvier 2019 :

Rien pour ce mois

décembre 2018 | février 2019